Conjoint mettant en place le capteur sur le doigt du malade

Masimo SafetyNet Alert™

Système de surveillance de l’oxygène et d’alerte

Aidez à protéger les patients prenant des opioïdes à domicile

Les opioïdes sont des analgésiques puissants, mais ils peuvent également ralentir ou interrompre la respiration. En effet, les patients qui prennent des opioïdes avec ou sans ordonnance risquent de subir une dépression respiratoire induite par les opioïdes (DRIO).1 Le système Masimo SafetyNet Alert mesure la saturation et envoie des alertes évolutives lorsque la saturation en oxygène chute.

  • Il réalise une surveillance continue de la saturation en oxygène dans le sang (SpO2), ainsi que de la fréquence du pouls (PR) et de l’indice de perfusion (Pi)
  • Il envoie des alertes lorsque la saturation en oxygène chute en dessous des seuils prédéterminés, ce qui permet d’aider le patient ou ses proches à prendre des mesures
  • Il est équipé d’un capteur léger et portable, qui transmet des données à une station de chevet et à une application mobile intuitive par communication sans fil

Le risque de dépression respiratoire est élevé pour toutes les personnes prenant des opioïdes

 

Certains médicaments et substances peuvent augmenter le risque de détresse respiratoire liée aux opioïdes. En effet, tout personne prenant des opioïdes risque une détresse respiratoire liée aux opioïdes, ce qui peut ralentir ou interrompre la respiration, provoquer un infarctus, des lésions cérébrales ou le décès. Une détresse respiratoire liée aux opioïdes peut également survenir lorsqu’une personne est particulièrement vulnérable, pendant le sommeil. Le risque de détresse respiratoire liée aux opioïdes peut être plus important chez certains groupes de personnes, notamment chez ceux qui :1-3

  • Prennent des opioïdes pour la première fois.
  • Présentent un trouble respiratoire (apnée du sommeil, BPCO, asthme) ou une maladie chronique (VIH, diabète, maladie hépatique/pulmonaire/cardiaque, obésité, trouble mental).
  • Mélangent les opioïdes avec de l’alcool, des stupéfiants ou d’autres sédatifs généralement pris pour traiter l’insomnie ou l’anxiété (benzodiazépines, gabapentinoïdes, somnifères).
  • Prennent des doses élevées d’opioïdes (supérieures à 100 mg).
  • Ont des antécédents de troubles de l’usage de substances ou une faible tolérance aux opioïdes suite à une désintoxication.
Capture de groupe de Masimo SafetyNet Alert avec application sur téléphone et capteur sur le poignet

Il a été démontré que la surveillance continue améliore les résultats des hospitalisations

 
60 % de réduction des interventions d’urgence
50 % de réduction des transferts en unité de soins intensifs

Il a été démontré que la surveillance de l’oxygène réduit les conséquences néfastes de la DRIO. Après avoir mis en œuvre une surveillance continue des patients avec le système Masimo SET® et un système de notification à distance des cliniciens, des chercheurs du Dartmouth-Hitchcock Medical Center ont pu sauver des patients de décès et de lésions cérébrales évitables causés par des surdosages d’opioïdes dans des services post-opératoires, tout en réduisant de 60 % les interventions d’urgence et de 50 % les transferts en soins intensifs, avec une réduction des coûts estimée à 7 millions de dollars par an.4-6

Le système Masimo SafetyNet Alert exploite la même technologie d’oxymétrie de pouls et un système semblable de notifications évolutives pour faire bénéficier les patients à domicile des approches qui ont été éprouvées à l’hôpital.

Les alertes évolutives informent sur la situation lorsqu’une aide est nécessaire

 

Les patients sont surveillés et observés par des professionnels lorsqu’ils sont à l’hôpital, mais qu’en est-il lorsqu’ils sont chez eux ?

Pour assurer leur sécurité, le système Masimo SafetyNet Alert surveille en continu la saturation en oxygène et envoie des alertes visuelles et sonores évolutives aux patients, sur l’application mobile et sur la station de chevet, et informe les contacts d’urgence désignés si les mesures continuent de chuter.

Application Masimo SafetyNet Alert affichant un écran de mise en garde

Alerte 1 : Mise en garde

Lorsque la saturation en oxygène est faible, le système émet une alerte :

  • Sur l’application, par un signal sonore et lumineux
  • Sur la station de chevet, par un signal sonore
Application Masimo SafetyNet Alert affichant un écran d’avertissement

Alerte 2 : Avertissement

Lorsque la saturation en oxygène est très faible, le système émet une alerte :

  • Sur l’application, par un signal sonore et lumineux
  • Sur la station de chevet, par un signal sonore
  • Par des SMS automatiques envoyés à des amis ou des membres de la famille désignés
Application Masimo SafetyNet Alert affichant un écran d’urgence

Alerte 3 : Urgence

Si la saturation en oxygène est encore plus basse, le système émet une alerte :

  • Sur l’application, par un signal sonore et lumineux
  • Sur la station de chevet, par un signal sonore
  • Par des SMS automatiques envoyés à des amis ou des membres de la famille désignés

Alimenté par la technologie Masimo SET® cliniquement éprouvée

 
  • Utilise la technologie Masimo SET® Measure-through Motion and Low Perfusion™, également utilisée dans les hôpitaux pour surveiller plus de 200 millions de patients par an.7
  • Il a été démontré que Masimo SET® déclenchait un nombre significativement moindre de fausses alarmes et davantage d’alarmes justifiées que des oxymètres de pouls classiques utilisés en milieu hospitalier.8
  • Masimo SET® constitue la principale technologie d’oxymétrie de pouls utilisée dans 9 des 10 meilleurs hôpitaux des États-Unis d’après le palmarès 2020–21 « U.S. News and World Report Best Hospitals ».9

Composants de Masimo SafetyNet Alert

 
Illustration d’un appareil mobile avec l’écran de démarrage de l’application Masimo SafetyNet Alert

Application Masimo SafetyNet Alert

Des alertes évolutives sont reçues par une application mobile sur le téléphone du patient avant d’être envoyées aux contacts d’urgence

Illustration du capteur

Capteur Masimo

Le capteur portable à usage unique comprend une batterie pour une durée de surveillance continue d’environ 96 heures

Illustration de la passerelle

Station de chevet

La station de chevet reçoit des données de la puce et envoie des alertes visuelles et sonores en cas de déclenchement par une saturation faible en oxygène

Illustration de la puce

Puce Masimo

La puce réutilisable traite les données du capteur et les transmet à la station de chevet et à l’application mobile

Illustration du Cloud avec verrou au milieu

Cloud Masimo

Des alertes évolutives sont reçues sur l’application mobile et envoyées par le Cloud aux contacts d’urgence du patient

RESSOURCES

 
Brochure, Masimo SafetyNet Alert

Brochure

Références

  1. 1Surdose d’opioïdes. Organisation mondiale de la santé.
    https://www.who.int/fr/news-room/fact-sheets/detail/opioid-overdose.

  2. 2Gupta K et al. Curr Opin Anaesthesiol. 2018;31(1):110-119. 

  3. 3Dunn KM et al. Annals of internal medicine. 2010;152(2):85-92. 

  4. 4McGrath S et al. J Patient Saf. 14 mars 2020. DOI : 10.1097/PTS.0000000000000696. 

  5. 5Taenzer AH et al. Anesthesia Patient Safety Foundation Newsletter. 2012.
    Disponible à l’adresse : http://www.apsf.org/newsletters/html/2012/spring/01_postop.htm.

  6. 6McGrath et al. Jt Comm J Qual Patient Saf. 2016;42(7):293-302.

  7. 7Estimation : données Masimo sur fichier.

  8. 8Shah et al. J Clin Anesth. 2012;24(5):385-91.

  9. 9U.S. News Health.
    http://health.usnews.com/health-care/best-hospitals/articles/best-hospitals-honor-roll-and-overview.

  10. * Masimo SafetyNet Alert envoie des alertes pour informer sur l’état d’un patient, afin que le patient ou ses proches interviennent et évitent des conséquences pouvant être graves.

  11.  Les contacts d’urgence doivent accepter de recevoir des alertes.

Masimo SafetyNet Alert a obtenu le marquage CE. 

Non disponible aux États-Unis. Masimo SafetyNet Alert n’est pas autorisé à la vente au Canada.

Pour un usage professionnel. Voir le mode d’emploi pour obtenir des informations de prescription complètes, notamment des indications, contre-indications, avertissements et précautions.

PLCO-005259/PLM-13293A-0821 EN PLM-13094A